« Nous rencontrons toujours des problèmes que nous signalons immédiatement aux régulateurs », a-t-il déclaré. « La crise du diesel n’est pas encore terminée. » Pour Stadler, c’est aussi personnel. Le PDG a demandé aux travailleurs d’ignorer les informations des médias affirmant que sa sortie était imminente. Apparemment, Volkswagen veut expulser les personnes qui occupaient des postes de direction lorsque le scandale a éclaté, et Stadler est à la tête d’Audi depuis 2010. Le fait est que le gars a une histoire trouble en ce qui concerne la direction de VW. Cependant, Stadler n’a aucune intention d’aller nulle part. « Je me sens responsable, et tant que j’ai le soutien total du conseil de surveillance et de la direction, j’accepte cette responsabilité de résoudre le problème et de conduire l’entreprise vers l’avenir. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise des cookies pour vous offrir une meilleure expérience de navigation. En naviguant sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.