La Chiron Super Sport 300+ portait également des pneus Michelin Pilot Cup 2 uniques. Le pilote Andy Wallace nous a en outre expliqué que ces pneus comportent « de minces brins métalliques faisant le tour radialement du bord et sont équidistants les uns des autres. Le composé des pneus est exactement le même que celui de tous les pneus Chiron. Seules les ceintures en acier ont été renforcées. À la fin, les pneus avaient l’air neufs et la pression restait stable. » C’est assez incroyable compte tenu de ces pneus « qui devaient supporter 5 300 g en tournant 68 fois par seconde. »

Maintenant que la Chiron a établi le record du monde de vitesse, quelle est la prochaine étape, à part deux nouvelles variantes de la Chiron ? L’électrification, peut-être ? « Permettez-moi de le décrire comme ceci : Si je regarde loin sur la route au bout de la route, je peux voir une voiture électrifiée. Mais c’est loin, très loin sur la route. En ce moment, nous célébrons le moteur W16 avec nos clients. C’est une œuvre d’art. Si je regarde loin sur la route pour une voiture hypersportive, c’est encore dans plusieurs années. Mais ce n’est pas quelque chose que nous excluons parce que c’est là où vont les choses. C’est en cours de discussion. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise des cookies pour vous offrir une meilleure expérience de navigation. En naviguant sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.